vendredi 27 mai 2011

élites

Il est une référence fréquente aux élites qui dirigeraient notre pays. Le Trésor de la Langue Française (TLF), dans sa version informatisée (tlfi : atilf.atilf.fr/tlf.htm) donne la définition suivante :
"2. Au plur. avec art. déf. (néol. début XXe s.). Classe minoritaire composée de gens qui, du fait de leur naissance et de leurs mérites, de leur culture et de leur capacité sont reconnus (ou se reconnaissent) comme les plus aptes soit à occuper les premières places de la société à laquelle ils appartiennent, soit à donner le ton à leur milieu. Les élites ouvrières, locales; le poids des élites. Son astuce a été de persuader nos élites que l'anticléricalisme était « primaire » (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 72). Il me fallait donc prendre appui dans le peuple plutôt que dans les « élites » qui, entre lui et moi, tendaient à s'interposer (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 8).
En partic., péj. Milieux restreints d'une société dont les membres s'arrogent le droit de juger des choses de l'esprit, de faire et de défaire les réputations. Son [de Jean Marais] instinct le dresse contre le chœur, le vox populi, le verdict des élites (COCTEAU, Poés. crit. I, 1959, p. 236)."

L'on remarquera qu'il s'agit tout d'abord d'une "classe minoritaire", donc de gens qui s'identifient par leur appartenance à une "classe", c'est-à-dire à un groupe social qui, partageant les mêmes valeurs, se distingue du vulgum pecus, du peuple, ou de la nation dans son ensemble. Certes on a longtemps parlé de "classe ouvrière", mais c'était dans un autre contexte, celui de la "lutte des classes". Rien à voir avec la question des élites.
La suite de la définition met en premier lieu la naissance : les élites seraient donc un avatar de l'aristocratie. Deuxième terme, "leurs mérites" : ceux-ci s'acquièrent par la reconnaissance d'un milieu social souvent restreint, de préférence dominant. Les "mérites", au pluriel, sont rarement concédés aux travailleurs subalternes. Ceux-ci peuvent tout au plus, dans certaines professions, obtenir une médaille du mérite.
Troisième terme, la "culture". Mais ici il s'agit de la culture de la classe dominante : un ensemble complexe de références culturelles (littéraires, artistiques, philosophiques, ...), de "valeurs", de codes sociaux et comportementaux, de façons de s'exprimer, de manières de vivre.
Quatrième terme : la "capacité". Terme exquis. Parce qu'il réfère à la virtualité : être capable de quelque chose n'implique pas un début de réalisation de ladite chose, mais un pari sur une réalisation éventuelle (sauf dans les cours de récréation où "t'es pas cap'" est un défi à relever).
La suite de la définition "sont reconnus (ou se reconnaissent) comme les plus aptes" est presque satirique, avec la parenthèse. Car ces gens ne sont reconnus que par leurs semblables, c'est-à-dire qu'ils se reconnaissent entre eux (voir la parenthèse, prudente).

De façon plus radicale, les élites sont des groupes sociaux minoritaires qui se désignent comme supérieurs, s'autorecrutent, cherchent à se reproduire (à durer), et visent à diriger la conduite des affaires publiques (notamment) en faisant fi principalement du principe républicain d'égalité.

Qui sont les élites en France, de nos jours ? et à quoi les reconnaître, en républicain ? (prochain épisode)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire