dimanche 21 avril 2013

pour une vraie transparence financière

Le gouvernement français a demandé la publication du patrimoine des ministres, dans un souci de transparence pour moraliser la vie politique. Une loi devrait suivre qui oblige les députés à révéler leur patrimoine en début et en fin de mandat pour vérifier qu'ils n'ont pas profité de leur fonction pour s'enrichir indûment.
Cela part d'un bon sentiment, mais relève aussi de l'enfumage. 

Si transparence il y a elle doit être totale, comme en Norvège où tout citoyen peut connaître le revenu fiscal de tout autre citoyen. Voilà la vraie transparence fiscale.Et les objections tombent d'elles-mêmes car cela existe en Norvège et ne nuit pas au fonctionnement de la société - à moins de considérer les Norvégiens comme des aliens.

Les objections que l'on opposera sont nombreuses mais le plus souvent spécieuses.


  • ce "déballage" augmenterait les jalousies, les petites rivalités et les petites haines : il dissoudrait le lien social. Mais ces forces de dissolutions s'exercent en l'absence de données réelles sur l'influence et la richesse des uns ou des autres. La transparence éliminera la rumeur.
  • Le totalitarisme : si chaque citoyen a le même accès aux données, ce risque est éliminé à condition qu'il existe des recours citoyens comme la votation suisse. En cas d'abus, les citoyens peuvent réagir.
  • La démagogie. Si chaque citoyen voit publié son revenu, la démagogie semble impossible.
La meilleure solution pour assainir la vie publique serait une transparence totale des revenus et impôts payés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire